James_Tyler_Kent_edited_edited.jpg

Notes de bas de page

Les notes de bas de page mentionnent de nombreux URL. Cliquez sur les liens ci-dessous via l'appareil électronique de votre choix et vous obtiendrez un aperçu du contenu.

 

James Tyler Kent (1849 - 1916) était un médecin américain et un fondateur majeur du traitement homéopathique. Le travail de Kent se fondait sur les travaux de Samuel Hahnemann. Il a essayé de nombreux nouveaux remèdes homéopathiques qu'Hahnemann n'avait pas encore testés.

Notes de bas de page

Notes

 

Préambule

 

1. Marcel Colla (Deurne, °1943) est un politicien belge appartenant au parti socialiste flamand sp.a. Ce parti a changé de nom le 21 mars 2021 pour devenir ‘Vooruit’. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Colla

 

Introduction

 

1. Alibeu JP, Jobert J. [Aconite in homeopathic relief of post-operative pain and agitation in children]. Pediatrie. 1990;45(7-8):465-6. 

 

2. Frass M, Linkesch M, Banyai S, Resch G, Dielacher C, Lobl T, et al. Adjunctive homeopathic treatment in patients with severe sepsis: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial in an intensive care unit. 2005. Homeopathy. 2011;100(1-2):95-100.

 

Chapitre 1

 

Les évolutions de la médecine moderne 

 

1. Une cellule souche ou  cellula praecursoria  est capable de se transformer en un autre type de cellule. La première phase de l’embryon se compose uniquement de cellules souches qui peuvent adopter n’importe quelle autre forme. Elles vont d’ailleurs se spécialiser ultérieurement dans une fonction particulière. Les cellules spécialisées ne sont plus capables d’accomplir d’autres fonctions ni de retourner au stade de cellules souches. Si la fonction de la cellule permet la division, les cellules filles seront du même type ou encore plus spécialisées. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_souche

 

2. Généthon est une société française qui s’investit dans le traitement de maladies rares par le biais de la thérapie génique. Généthon bénéficie de subventions des pouvoirs publics et se finance aussi par le Téléthon, un marathon télévisé organisé annuellement en France pour collecter des fonds. Le Téléthon est une initiative de parents d’enfants atteints de myopathie. https://www.genethon.fr/

 

3. La thérapie génique consiste à introduire du matériel génétique dans des cellules (humaines) en vue d'un traitement médical. Dans le cas de maladies héréditaires, on espère que ce matériel génétique (l’adjonction d’un gène ‘sain’) contribuera à guérir une maladie causée par un gène défectueux. La thérapie génique pourrait également ajouter des gènes susceptibles de contribuer à la guérison d'affections complexes telles que les maladies cardiovasculaires. Une autre forme de thérapie génique est l'interférence ARN (iARN), qui ‘réduit au silence’ certains gènes. Malgré une forte demande depuis des décennies, aucune forme de thérapie génique n'est disponible de façon routinière à l'heure actuelle (2018). https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9rapie_g%C3%A9nique

 

4. AveXis est une société de biotechnologie qui développe des traitements des troubles génétiques neurologiques rares. Elle a été fondée en 2015 par Brian Kaspar à l’occasion de la découverte d'une nouvelle méthode de traitement de l'amyotrophie spinale par thérapie génique. https://en.wikipedia.org/wiki/Novartis_Gene_Therapies

 

5. Novartis est une société suisse qui produit et vend essentiellement des médicaments. Située à Bâle, elle a été créée en 1996 par la fusion de Ciba-Geigy AG et de Sandoz. Le siège social néerlandais est à Amsterdam https://fr.wikipedia.org/wiki/Novartis.

 

6. La Commission européenne a approuvé l'utilisation du Zolgensma le 19 mai 2020. Ce médicament, rendu célèbre en Belgique par la petite Pia, ne pouvait précédemment être administré aux patients belges, faute d’approbation par l'Agence européenne des médicaments (EMA). SMA Belgium, un partenariat entre Spierziekten Vlaanderen et l’Association belge des Maladies Neuromusculaires, n'attend plus que l'approbation des autorités belges. Le Zolgensma, célèbre produit d'Avexis (filiale de Novartis), devrait en principe pouvoir être administré prochainement en Belgique. 

SMA Belgium estime toutefois qu’il faudra patienter avant que le produit ne soit disponible en Belgique. « C'est un remède très cher, probablement le plus cher actuellement sur le marché », explique Yasemin Erbas, responsable des diagnostics auprès de la SMA. « En outre, il reste de nombreuses dispositions pratiques à prendre. En Amérique, le médicament est administré aux enfants jusqu'à l'âge de deux ans ; il reste à voir quels seront les critères d'inclusion en Belgique. »

SMA Belgium espère que le Zolgensma sera introduit le plus largement possible. Il faut en général patienter un an après une autorisation européenne pour qu’un produit pharmaceutique devienne disponible en Belgique. C’est trop long, pour SMA Belgium. « Nous ignorons quels seront les critères d'inclusion. Beaucoup de jeunes enfants qui ont besoin du traitement maintenant risquent d’être trop âgés quand il sera effectivement disponible. » SMA Belgium souligne qu'une action rapide des pouvoirs publics réduirait ce nombre d'enfants. Plus d'informations sur la SMA sur https://care.togetherinsma.be/fr_BE/home/introduction-to-sma/smn1-gene.html.

 

7. Un rapport du Comité de Monitoring belge montre qu’à politique inchangée, les dépenses en médicaments augmenteront de 30 %. La Cour des Comptes a calculé que les produits pharmaceutiques payés par le biais des ‘contrats article 81’ représentent 29,07 % des dépenses ! En 2016, cette proportion n'était que de 18,55 %. Ces contrats – au moins 118 entre-temps – ont suscité des questions à maintes reprises. Les auteurs du projet de loi craignent que ces contrats soient surutilisés et dévient de leur objectif initial : un recours exceptionnel.

Les députés belges ne sont guère parvenus à glaner des détails, trop confidentiels. Les auteurs du projet veulent y remédier. Ils voudraient que le Parlement charge la Cour des Comptes d’une mission d'enquête, dès qu’un contrat est suspecté d’irrégularités en termes de procédure ou de budget. On craignait que cette loi ne relègue notre pays en queue de peloton en matière d'accès aux médicaments innovants. Rectification importante : la surveillance ne s'appliquera qu'aux contrats futurs. À l'origine, la Cour des Comptes pouvait également examiner les contrats existants, ce qui a donc été rejeté. Finalement, le texte a été approuvé à l'unanimité. La Chambre devra bientôt examiner le texte législatif en session plénière. https://plus.lesoir.be/295284/article/2020-04-17/levee-de-voile-sur-les-accords-du-gouvernement-avec-le-secteur-pharmaceutique

 

8. Le microbiome humain est l'ensemble des microbiotes présents sur ou dans les tissus et les fluides biologiques humains, ainsi que les sites anatomiques où ces microbiotes se trouvent. https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbiote_de_l%27organisme_humain

 

9. La dysbiose désigne un déséquilibre microbien sur ou dans le corps. Dans l'intestin, elle provoque un syndrome de l'intestin qui fuit (leaking gut syndrome). Cette pathologie se traduit par des perforations minuscules de la paroi intestinale enflammée. Les bonnes bactéries intestinales ne parviennent plus à adhérer suffisamment et les déchets produits peuvent traverser la paroi intestinale et passer dans la circulation sanguine. Les nutriments importants sont dès lors moins bien absorbés par l'organisme, ce qui affecte la santé et le système immunitaire. Cette situation peut entraîner de multiples problèmes et plaintes, notamment des réactions inflammatoires et allergiques, des troubles de l'humeur et des problèmes hormonaux.

 

10. Un neurotransmetteur ou agent de transfert est une substance de signalisation qui, dans les synapses, transmet les impulsions nerveuses 1) entre les cellules nerveuses (neurones) du système nerveux, 2) des cellules nerveuses motrices aux cellules musculaires ou 3) des récepteurs nerveux aux cellules nerveuses sensorielles. https://fr.wikipedia.org/wiki/Neurotransmetteur

 

11. Le glutamate est le résidu acide de l'acide aminé glutamique. Il est l'un des neurotransmetteurs essentiels du système nerveux et très présent dans le cortex cérébral. Le glutamate a un effet stimulant sur les autres cellules nerveuses. https://en.wikipedia.org/wiki/Glutamate_(neurotransmetter)

 

12. Le GABA ou acide gamma-aminobutyrique est un acide γ-aminé qui agit comme un neurotransmetteur dans le corps humain. A l'état pur, il se présente sous la forme d’une poudre cristalline blanche, très soluble dans l'eau. C'est un acide aminé non protéinogène, ce qui implique qu'il n'intervient pas dans l’élaboration des protéines. https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_%CE%B3-aminobutyrique

 

13. Article dans le journal De Morgen du 24 août 2019 ‘De kakpil is volop in ontwikkeling’ et dans la Gazet van Antwerpen du 31 août 2019 ‘De pot op met darmproblemen’, à propos du livre du Dr Danny De Looze ‘Lactose, gluten en co’, publié chez Borgerhoff & Lamberigts. 

 

14. ‘Vlaams Darmflora Project’: ce projet ambitieux, auquel participent des milliers de volontaires, tente de mieux comprendre le rôle que jouent les bactéries intestinales dans notre santé. Record mondial : des échantillons de selles de plus de 5000 volontaires ont été collectés. Des études antérieures ont démontré une relation entre la composition de la flore intestinale et, par exemple, l'obésité et de multiples troubles tels que les maladies inflammatoires de l'intestin et le diabète. On se prend à rêver de la possibilité de guérir des maladies ou d'en atténuer les symptômes par des interventions sur la flore intestinale. Ce projet vise à améliorer la compréhension de la relation entre un individu et sa flore intestinale.

 

15. En octobre 2015 déjà, deux scientifiques britanniques soulignaient les effets secondaires indésirables de transplantations de selles. « Méfiez-vous des greffes de caca », écrivaient-ils dans une tribune publiée dans la revue médicale The British Medical Journal. Si ces greffes semblent prometteuses pour des maladies graves comme la diarrhée chronique, elles peuvent aussi avoir des effets secondaires. Deux receveurs sont par exemple soudainement devenus gros après la transplantation. La cause pourrait en être des microbes présents dans les intestins de donneurs en surpoids. Les scientifiques avertissent que vous pourriez même hériter de l'anxiété et de la dépression du donneur, en raison des neurotransmetteurs que les bactéries peuvent produire. Le phénomène n'a pas encore été observé chez l'homme, mais déjà chez des animaux de laboratoire. https://www.bmj.com/content/351/bmj.h5149

 

16. Edward Bach était un médecin, bactériologiste, homéopathe et herboriste anglais. Il a travaillé entre autres à l'hôpital universitaire de Londres, où il a développé plusieurs vaccins. C'est à l'Hôpital Homéopathique de Londres qu'il découvre les travaux de Samuel Hahnemann, le fondateur de l'homéopathie. Bach finit par quitter la capitale britannique et la ‘médecine orthodoxe’ pour chercher des ‘remèdes naturels’ à la campagne, notamment des fleurs aux propriétés médicinales (de 1928 à 1936). C'est ainsi qu'est née la thérapie par les fleurs de Bach, toujours utilisée aujourd'hui https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Bach.

 

17. Le Royal London Hospital for Integrated Medicine se spécialise dans la médecine alternative. Situé à Londres, il fait partie de la University College London Hospitals NHS Foundation Trust, le plus grand fournisseur de médecine complémentaire du secteur public en Europe.

https://en.wikipedia.org/wiki/Royal_London_Hospital_for_Integrated_Medicine

 

 

 

Chapitre 2

 

Le consensus dominant

 

1. R.C.T. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Essai_randomisé_contrôlé

 

2. E.B.M. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Médecine_fondée_sur_les_faits

 

3. En épistémologie (la philosophie des sciences), le paradigme désigne le système de modèles et de théories qui, dans une discipline scientifique donnée, constitue le cadre de pensée au départ duquel la réalité est analysée et décrite. Les paradigmes qui existent depuis longtemps ne sont souvent plus perçus consciemment. https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradigme

 

4. René Descartes : https://fr.wikipedia.org/wiki/René_Descartes

 

5. Antagonistes de la Cox-2 : https://www.louvainmedical.be/fr/article/benefices-risques-et-indications-des-anti-inflammatoires-cox-2-selectifs-revisites-focus-sur

 

6. Consensus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Consensus

 

7.a. ‘De Supersamenwerker’, Dirk Van Duppen et Johan Hoebeke (Epo, 2016). Un livre que je recommande vivement. Je cite la page 91. Ce livre n'est pour l'instant disponible qu'en néerlandais. 

 

7.b. ‘De Supersamenwerker’, Dirk Van Duppen et Johan Hoebeke (Epo, 2016). Je cite un extrait de ‘De wetenschap wrikt zich los uit de greep van de theologie’ (La science se détache de l’emprise de la théologie), page 297 et suivantes. Ce livre n'est pour l'instant disponible qu'en néerlandais.

 

8. Naomi Oreskes est historienne des sciences. Cette américaine, professeure à l'Université de Californie - San Diego depuis 1998, a acquis une certaine notoriété avec un essai sur la science et la société intitulé ‘Beyond the Ivory Tower : The Scientific Consensus on Climate Change’, publié dans Science en décembre 2004. https://fr.wikipedia.org/wiki/Naomi_Oreskes

 

8b. David Michaels, ‘The Triumph of Doubt’ https://en.wikipedia.org/wiki/The_Triumph_of_Doubt

 

9. Flexner Report : un rapport historique sur l'ensemble de l'enseignement médical aux États-Unis et au Canada, rédigé par Abraham Flexner et publié en 1910 sous les auspices de la Fondation Carnegie. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_Abraham_Flexner

 

10. Un schisme est une scission ou une sécession d'une organisation en au moins deux camps différents. https://fr.wikipedia.org/wiki/Schisme

 

11. Divided legacy = schisme dans la pensée médicale. https://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/351954?mobileUi=0

 

12. Le Dr Lewis Thomas était un médecin, poète, étymologiste, essayiste, administrateur, éducateur, conseiller politique et chercheur américain. Le Dr Thomas est né à Flushing, dans l'État de New York, et a fréquenté l'Université de Princeton et la Harvard Medical School. https://fr.wikipedia.org/wiki/Lewis_Thomas

 

13. En 1960, le Dr Dale Console met en garde le Sénat américain contre le prix élevé de nombreux médicaments qui n'ont qu'un effet thérapeutique limité et qui, souvent, font plus de mal que de bien. Il pointe du doigt les campagnes de promotion agressives de l'industrie pharmaceutique. http://pharmagossip.blogspot.com/2009/04/dr-dale-console-1960.html

 

14. On notera qu’en 1978, le Dr Michael Halberstam écrit le livre ‘The Wanting of Levine’, à propos d’un millionnaire autodidacte dans l'immobilier qui devient président des États-Unis, anticipant ainsi la présidence de Donald Trump. https://www.goodreads.com/book/show/378460.The_Wanting_of_Levine

 

15. Le Dr Harris Coulter analyse dans ce livre le conflit entre la pensée réductionniste de l'AMA (American Medical Association) et la pensée empirique de l'homéopathie. https://www.bol.com/nl/p/divided-legacy-vol-iii/1001004000722195/?country=BE

 

16. Le Dr Ian Pretyman Stevenson était un psychiatre américain d'origine canadienne. Il a travaillé pendant 50 ans à la University of Virginia School of Medicine, où il a été président du département de psychiatrie à partir de 1957. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ian_Stevenson

 

17. Le Dr Lawrence L. Weed : https://en.wikipedia.org/wiki/Lawrence_Weed

 

18. Le Dr John Henry Clarke était un éminent homéopathe classique anglais. https://en.wikipedia.org/wiki/John_Henry_Clarke

 

19. Le Dr Constantine Hering a été l'un des premiers pionniers de l'homéopathie aux États-Unis. https://en.wikipedia.org/wiki/Constantine_Hering

 

20. Le Dr Margaret Lucy Tyler : https://www.sueyounghistories.com/2008-06-27-margaret-lucy-tyler-and-homeopathy/

 

21. Je renvoie le lecteur intéressé au document ‘Scientific Framework of Homeopathy - Evidence Based Homeopathy’ (https://www.lmhi.org/Home/ScientificFramework) et à l'étude ‘Experimental neuropharmacology of Gelsemium sempervirens : Recent advances and debated issues’ (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/ S0975947616305046), réalisée par Paolo Bellavite, Clara Bonafini et Marta Marzotto.

 

22. Discours prononcé lors de la conférence du Conseil Santé du 30 septembre 1999 par J.P. Vandenbroucke, épidémiologiste néerlandais. Ce texte n'est disponible qu'en néerlandais mais est très similaire à la conférence du jubilé de The Lancet, un an plus tôt (Vandenbroucke J.P. : Medical journals and the shaping of medical knowledge. Lancet. 1998;352:2001-2006. doi :10.1016/s0140-6736(98)10208-8. (http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.534.9391&rep=rep1&type=pdf)). Dans un article ultérieur (Vandenbroucke J.P., AJM de Craen : Alternative medicine : a “mirror image” for scientific reasoning. Ann Intern Med. 2001;135(7):507-513), Vandenbroucke déclare ce qui suit : « Le défi extrême de la médecine alternative réside dans certains résultats positifs, alors qu’ils sont impossibles. Cette situation nous amène à penser qu'il en va de même en médecine conventionnelle. Nous supposons que les mécanismes qui conduisent à des essais positifs en médecine alternative peuvent conduire à des essais faussement positifs en médecine conventionnelle » et « Lorsque de fortes croyances préalables sont en jeu (par exemple, lors d’essais de médecine alternative ou d’essais parrainés par l'industrie), nous voudrons maximiser les garanties que la recherche scientifique a été effectuée correctement. Nous devons par exemple être particulièrement attentifs à l'équilibre dans la conception d'un essai et et au compte rendu de tous les résultats de tous les essais. La prise de conscience des difficultés auxquelles la recherche médicale est confrontée dans ce domaine stimulera le développement de nouveaux outils pour différencier les essais randomisés qui sont crédibles et ceux qui ne le sont pas. Néanmoins, dans l’évaluation ultime, le raisonnement – et donc la subjectivité – resteront incontournables ».

 

23. Dans l'article susmentionné ‘Alternative medicine : a 'mirror image' for scientific reasoning in conventional medicine’ (JP Vandenbroucke, AJM de Craen - Annals of Internal Medicine, 2001 - acpjournals.org), il déclare : « Il a été dit que les revendications de l'homéopathie ‘ébranlent tout l'édifice de la chimie et de la physique’, qu'elles ‘s'opposent clairement à la science conventionnelle’ ou qu'elles ‘nécessitent une révision massive de la chimie et de la physiologie conventionnelle’ ». En fait, ce genre d'affirmation est très peu scientifique. Elle se contente de fermer la porte !

 

24. Linde K, Clausius N, Ramirez G, et al. “Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects? A meta-analysis of placebo-controlled trials”. The Lancet. 1997;350(September 20):834-843. doi:10.1016/S0140-6736(97)02293-9. Je ne dirais pas que l'efficacité de l'homéopathie a été prouvée, mais que « les preuves de l'homéopathie ne sont pas inférieures aux preuves ordinaires ». Après tout, il est possible de saper toute preuve en médecine en ajustant les critères d'évaluation, et c'est exactement ce qui s'est passé après la méta-analyse de Linde.

 

25. Le volume des prescriptions de nos membres est inférieur au percentile 10 (< P10). Cela signifie que 90 médecins sur 100 prescrivent de grandes quantités d'antibiotiques par an. P50 est la médiane. 

 

26. Fritjof Capra est un physicien austro-américain, auteur de best-sellers internationaux tels que The Tao of Physics et The Turning Point. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fritjof_Capra

 

27. La Liga Medicorum Homeopathica Internationalis (L.M.H.I.) a été fondée en 1925 à Rotterdam et représente les médecins-homéopathes dans plus de 70 pays. https://www.lmhi.org

 

28. La ‘théorie de la complexité’ est l'étude des systèmes complexes et chaotiques et de la façon dont l'ordre, les modèles et les structures peuvent en émerger. Selon cette théorie, des processus qui, à première vue, présentent un grand nombre de moyens d'action indépendants peuvent néanmoins s'organiser spontanément en un système cohérent. https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_de_la_complexité

 

29. L'épigénétique est le domaine de la génétique qui étudie l'influence des modifications héréditaires réversibles de la fonction des gènes qui se produisent sans modification de la séquence de l'ADN dans le noyau. Elle étudie également les processus qui influencent le développement d'un organisme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Épigénétique

L'épigénétique étudie donc les modifications héréditaires de l'ADN qui ne se reflètent pas dans les séquences de nucléotides. Elle analyse les modifications chimiques du gène causées par l'environnement et l'hérédité des habitudes, notamment l'adaptation culturelle. La génétique, quant à elle, étudie les informations héréditaires contenues dans la séquence de nucléotides de l'ADN. Les nucléotides forment un groupe de composés bio-organiques qui constituent les éléments de base de l'ADN et de l'ARN (‘De Supersamenwerker’, Dirk Van Duppen et Johan Hoebeke. Je cite les pages 117 et 218). 

 

30. ‘Séquence’ signifie généralement ‘suite’ ou ‘série’. En biologie, une séquence est l'ordre unidimensionnel des monomères dans un biopolymère, par exemple l'ordre des nucléotides (composés bio-organiques) dans une molécule d'ADN ou d'ARN, ou l'ordre des acides aminés dans une protéine. La séquence linéaire est également appelée structure primaire. Le séquençage d'un génome consiste à déterminer l'ordre des nucléotides dans les molécules d'ADN qui composent le génome. https://fr.wikipedia.org/wiki/Séquence_biologique

 

31. Selon Thomas Kuhn, un changement de paradigme (ou révolution scientifique) est un développement de la science qui conduit à une image radicalement différente de la réalité. Souvent, une telle évolution crée une grande opposition entre les partisans et les adversaires du nouveau paradigme. https://en.wikipedia.org/wiki/Paradigm_shift

 

32. L'hyperméthylation des îlots CpG est une anomalie du contrôle épigénétique importante pour l'inactivation des gènes dans les cellules cancéreuses. L'hyperméthylation des îlots CpG a été décrite dans presque tous les types de tumeurs.https://en.wikipedia.org/wiki/CpG_island_hypermethylation

 

33. Le génome est le terme utilisé pour désigner tous les gènes enregistrés dans les chromosomes d'un organisme particulier. Il s'agit du patrimoine génétique complet d'un organisme, d'une cellule ou d'un virus. Sa taille est généralement indiquée par le nombre total de paires de bases. Le génome humain contient environ 3 milliards de paires de bases. https://fr.wikipedia.org/wiki/Génome

 

34. Craig Cameron Mello : https://fr.wikipedia.org/wiki/Craig_C._Mello (plus d'informations sur https://en.wikipedia.org/wiki/Craig_Mello) et Andrew Fire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Fire

 

35. La théorie des miasmes était une doctrine étiologique qui recherchait la cause des épidémies dans le mauvais air, plus précisément dans les exsudations de matières en décomposition. L'air des marais lui-même était tenu pour responsable de la malaria, et d'autres maladies ont également été longtemps associées à la puanteur (https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_miasmes). En médecine homéopathique, la théorie des miasmes se réfère à une sorte de ‘souillure’ qui se transmet de génération en génération. 

 

36. Dans ses théories, Aaron Antonovsky (1923 - 1994) a rejeté le modèle médical traditionnel qui, selon lui, établit une dichotomie entre la maladie et la santé. Il considérait la différence entre la maladie et la santé comme une transition graduelle. https://fr.wikipedia.org/wiki/Salutogenèse

Outre les références citées ci-dessus, j'ai également puisé dans ‘Het beste uit Homeopathisch Bekeken’, une anthologie de la revue du même nom. Compilé par le BNIH (Belgisch-Nederlands Informatiecentrum voor Homeopathie) en 1992. ISBN : 90-801276-1-2.

 

 

Chapitre 3 : 

 

La pratique quotidienne de l'homéopathie.

 

1. Samuel Hahnemann, sa vie et son œuvre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Hahnemann

 

2. Voilà une phrase qui mérite quelques explications. Certains concepts utilisés dans cette note, notamment les différents types de dynamisations (D1, etc.), sont expliqués dans le deuxième principe de base. Normalement, un proving doit être effectué pour tout médicament homéopathique dynamisé jusqu’à ne plus contenir de concentration détectable du produit de base (souche). Il existe cependant de nombreux provings (et les tableaux médicaux qui en résultent – materia medica, voir note suivante) effectués sur des teintures mères ou sur le produit qui a servi de base aux dynamisations homéopathiques. Il existe en outre des provings de médicaments homéopathiques faiblement dilués (p. ex. en dilution D1, D2, D3, D4, D5 ou D6). Les concentrations du produit de base ou de la teinture mère restent détectables dans ces dilutions faibles. En homéopathie aussi, il existe donc des remèdes contenant une concentration perceptible du produit de base. Il faut bien sûr veiller à ce que la concentration des teintures mères reste toujours inférieure à la concentration toxique. D'où le mot ‘subtoxique’. Il s'agit de molécules réellement détectables. Au-delà d'une dilution D6 ou 3CH, ces molécules ne sont plus détectables. L’homéopathie complexiste, qui combine différents produits de base en faibles dilutions, doit donc tenir compte de la possibilité que la personne qui prend ces remèdes au quotidien peut développer des symptômes. Bon nombre de ces produits sont enregistrés et constituent une part importante du marché des médicaments homéopathiques.

 

3. La ‘Materia medica’ rassemble les connaissances accumulées sur les effets des substances utilisées en médecine. De nos jours, ces connaissances sont étudiées en pharmacologie. La materia medica homéopathique énumère tous les symptômes connus d'un remède homéopathique particulier.

 

4. James Tyler Kent, médecin américain, a été un pionnier majeur du traitement homéopathique. Son travail se base sur les travaux de Samuel Hahnemann. Il a testé de nombreux nouveaux remèdes homéopathiques qu'Hahnemann n'avait pas encore essayés. https://en.wikipedia.org/wiki/James_Tyler_Kent

 

5. Une monographie est un traité savant et détaillé sur un sujet de portée limitée. https://fr.wikipedia.org/wiki/Monographie

 

6. Le mot ‘pharmacopée’ signifie littéralement ‘fabrication de médicaments’ et désigne un type de livre qui contient les recettes de divers médicaments. Si vous cherchez des vidéos du processus de production d'un médicament homéopathique, merci de consulter l'URL à la rubrique ‘Liens’.

 

7. Semyon Nikolaevich Korsakov était un fonctionnaire du gouvernement russe. Connu comme homéopathe, il était aussi un inventeur impliqué dans une version précoce de la technologie de l'information. https://fr.wikipedia.org/wiki/Semion_Korsakovet pour plus d'informations : https://en.wikipedia.org/wiki/Semyon_Korsakov

 

8. ‘The production of nosodes’, Dott. Paolo Lucentini, directeur scientifique d’OTI Omeo Tossicologici Italia S.r.l.

 

9. Un composé organique ou une substance organique est un composé chimique contenant au moins un et généralement plusieurs atomes de carbone, liés entre eux par une liaison covalente pour former une chaîne carbonée. 

 

10. Des médicaments homéopathiques chargés respectivement dans le champ magnétique du pôle sud, du pôle nord, de la lune, du soleil et dans un champ électrique. Ces médicaments appartiennent au groupe des nosodes. 

 

11. Jeremy Laurance écrit sur les questions de santé. Il affirme que les dommages causés par la médecine sont sous-estimés et que ceux qu'elle prévient sont surestimés. Il pense que le vélo est préférable à de nombreux médicaments. 

 

12. L'article ‘Magic is acceptable’, publié dans The Lancet du 13 mars 2010 (https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(10)60374-1/fulltext). L’auteur y déclare ce qui suit : « Une grande part de la médecine orthodoxe ne repose pas sur des preuves. De nombreux antibiotiques n'ont jamais été testés via des essais contrôlés randomisés. La médecine orthodoxe est souvent présentée comme un modèle de fonctionnement, mais elle est en réalité loin d'être une science parfaite. (...) Nous devons savoir quel type de patient est atteint de la maladie plutôt que de savoir de quel type de maladie le patient est atteint. La médecine complémentaire a rendu service à la médecine orthodoxe en rappelant aux médecins le pouvoir des soins ».

 

13. ‘Comment survivre’. Pour s’y retrouver dans une abondance d'informations. (p. 266). Peter C. Gøtzsche. Éditeur : Lemniscaat (Paperback 9789047709398; première édition octobre 2018).

Outre les références citées ci-dessus, j'ai également puisé dans ‘Het beste uit Homeopathisch Bekeken’, une anthologie de la revue du même nom. Compilée par le BNIH (Belgisch-Nederlands Informatiecentrum voor Homeopathie) en 1992. ISBN : 90-801276-1-2.  

Chapitre 4 

 

40 anecdotes

 

1. La causalité ou la loi de cause à effet est l'hypothèse factuelle selon laquelle des événements se produisent en raison d’autres événements qui les ont précédés ; une cause précède un effet. https://fr.wikipedia.org/wiki/Causalité

 

2. ‘De Supersamenwerker’, Dirk Van Duppen et Johan Hoebeke (Eopo) 

 

3. Milos Jenicek a formulé plus d'une remarque critique sur l’E.B.M. https://www.bookdepository.com/author/Milos-Jenicek

 

4. Rapport de cas cliniques en E.B.M. https://www.bookdepository.com/CLINICAL-CASE-REPORTING-EVIDENCE-BASED-MEDICINE-Milos-Jenicek/9780750645928  

 

5. Phosphore : https://fr.wikipedia.org/wiki/Phosphore

 

6. L'acide phosphorique pur et anhydre est un solide cristallin blanc :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_phosphorique

 

7. Le potassium est un métal alcalin blanc argenté : https://fr.wikipedia.org/wiki/Potassium

 

8. Un carbonate est un anion (polyatomique) de carbone et d'oxygène dont la formule brute est CO32-https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbonate

 

9. Le carbonate de potassium est un composé inorganique du potassium, dont la formule brute est K₂CO₃. La substance pure se présente sous la forme d'une poudre blanche soluble dans l'eau, où elle forme une solution alcaline. https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbonate_de_potassium

 

10. Cuivre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cuivre

 

11. Acide nitrique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_nitrique

 

12. Les glycosides sont un groupe de produits chimiques qui apparaissent presque exclusivement de façon naturelle dans les plantes. Ils sont composés d'un sucre et d'un non-sucre. Les glycosides ont souvent des effets physiologiques ou pharmacologiques importants. https://fr.wikipedia.org/wiki/Hétéroside

 

13. Plomb : https://fr.wikipedia.org/wiki/Plomb

 

14. Iode : https://fr.wikipedia.org/wiki/Iode

 

15. Antimoine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antimoine

 

16. Le soufre est un non-métal jaune : https://fr.wikipedia.org/wiki/Soufre

 

17. Antimonite : https://www.mindat.org/min-3782.html

 

18. La théorie des signatures est une doctrine non scientifique selon laquelle les caractéristiques externes des plantes qui présentent des similitudes avec des parties du corps humain fournissent des indices sur les parties du corps humain pour lesquelles elles peuvent être utilisées. https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_signatures. En médecine homéopathique, nous observons qu'il existe des similitudes entre le comportement d'un animal dans la nature et le comportement du patient qui a besoin d'un remède homéopathique dérivé de cet animal. Les caractéristiques d'un minéral peuvent également se retrouver dans le comportement du patient. 

 

19. L'adrénaline incite le cœur à battre plus fort et plus vite, ce qui augmente la pression sanguine, tandis que les vaisseaux sanguins à la surface du corps se contractent pour renvoyer le sang vers le cœur. https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrénaline

 

20. Hyoscyamus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyoscyamus_niger

 

21. Le Reinheitsgebot est une réglementation allemande qui trouve son origine dans le Duché de Bavière en 1516. Ce règlement est considéré comme la plus ancienne loi sur les marchandises au monde. Selon le Reinheitsgebot, la bière ne pouvait contenir que de l'orge maltée, de l'eau et du houblon. https://fr.wikipedia.org/wiki/Reinheitsgebot

 

22. Calcium : https://fr.wikipedia.org/wiki/Calcium

 

23. Le glycogène est un polymère à ramifications multiples (= composé organique dont les molécules sont constituées d'une séquence de parties identiques ou similaires, chimiquement liées les unes aux autres) de glucose, dans lequel les unités de glucose sont liées entre elles des deux côtés via la glycogénèse. Le glycogène sert de réserve d'énergie chez les animaux et les champignons, comme l'amidon chez les plantes. https://fr.wikipedia.org/wiki/Glycogène

 

24. Le milieu extracellulaire est l'environnement extérieur aux cellules d'une plante, d'un animal, d'un champignon ou d'une bactérie. Littéralement, le terme signifie à l'extérieur de la cellule. 

 

25. Corail rouge : https://fr.wikipedia.org/wiki/Corail_rouge

 

26. La symbiose est une forme de coexistence à long terme entre deux organismes dissemblables, pour un bénéfice mutuel.

 

27. Bacillus anthracis : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_du_charbon

 

28. La coloration de Gram est une méthode de coloration des bactéries pour les rendre visibles au microscope optique et faciliter l'identification des espèces. Cette coloration sépare les bactéries en deux groupes de couleurs différentes, appelés gram négatif (rouge) ou gram positif (bleu-violet). https://fr.wikipedia.org/wiki/Coloration_de_Gram

 

29. Café : https://fr.wikipedia.org/wiki/Café

 

30. Tartrate d'antimoine et de potassium : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tartrate_d%27antimoine_et_de_potassium

 

31. Ipécacaunha : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ipécacuanha

 

32. Anacardium orientale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Semecarpus_anacardium

 

33. Silicium : https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicium

 

34. Vératre blanc : https://fr.wikipedia.org/wiki/Veratrum_album

 

35. Les seiches ou sépias sont un ordre de mollusques appartenant au groupe morphologique des calmars. La seiche commune est très répandue. Sépia est également le nom d'une teinture extraite de cet animal. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sepiida

 

36. Ambre gris : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ambre_gris

 

37. Belladone : https://fr.wikipedia.org/wiki/Belladone

 

38. Manganum : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manganèse

 

39. L'ocytocine joue un rôle dans l'accouchement. Il provoque la contraction du tissu musculaire lisse de l'utérus pendant les douleurs de l'accouchement occasionnées par l'étirement du col de l'utérus. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ocytocine

 

40. Le score d'Apgar est un test qui détermine rapidement l'état général d'un nouveau-né. https://fr.wikipedia.org/wiki/Score_d%27Apgar

 

41. Arnica montana : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnica_des_montagnes

 

42. Tarentula hispanica : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lycosidae et https://nl.123rf.com/stock-foto/tarantula.html?sti=mwv427fs51naieni2x|

 

43. Le borax, également connu sous le nom de borate de sodium, tétraborate de sodium ou tétraborate disodique, est un important composé du bore, un minéral et un sel de l'acide borique. Le borax sous forme de poudre est blanc et se compose de cristaux vitreux incolores qui se dissolvent dans l'eau. https://fr.wikipedia.org/wiki/Tétraborate_de_sodium

 

44. Un opioïde ou un morphinomimétique est un analgésique qui a plus ou moins la même action que la morphine, surtout pour ses effets analgésiques. 

 

45. La loi sur l'opium est une loi néerlandaise de 1928, qui a remplacé une précédente loi de 1919, et qui a été modifiée à de nombreuses reprises depuis lors. Depuis 1976, elle fait la distinction entre les drogues dures et les drogues douces. https://en.wikipedia.org/wiki/Opium_Law

 

46. Effets secondaires du Tramadol et du Tradonal 
Comme tous les médicaments, ils peuvent provoquer des effets secondaires, même si certains patients y échappent.

 

Les effets secondaires les plus graves du Tramadol sont une réaction allergique (difficulté à respirer, respiration sifflante, gonflement du visage ou de la gorge), une réaction anaphylactique (réaction allergique extrême qui entraîne une difficulté à respirer, une modification du rythme cardiaque, un évanouissement, un collapsus ou une perte de conscience en raison d'une chute de la pression artérielle) ou des convulsions (crises). Si vous présentez l'un de ces symptômes, arrêtez immédiatement la prise de Tramadol Retard et consultez un médecin. 
 

Les effets secondaires très fréquents (touchant plus d'un utilisateur sur 10) sont les vertiges et les nausées, avec ou sans vomissements. Les effets secondaires courants (affectant moins d'un utilisateur sur 10) sont : les maux de tête, l’abrutissement, la somnolence (fatigue), la constipation, la sécheresse de la bouche et la transpiration. Les effets secondaires peu fréquents (survenant chez moins d'un utilisateur sur 100) sont une augmentation du rythme cardiaque, des palpitations, une chute soudaine de la pression artérielle. Ces effets secondaires peuvent survenir en particulier après une administration par voie intraveineuse et chez les patients soumis à des efforts physiques. Citons encore les démangeaisons, les éruptions cutanées, les vomissements, les ballonnements ou la sensation de gonflement.

Les effets secondaires rares (survenant chez moins de 1 utilisateur sur 1000) sont : les fluctuations d'appétit, les effets psychologiques (sautes d'humeur, changement d'activité, de comportement et de perception, hallucinations (perception de choses qui n'existent pas), confusion, agitation, troubles du sommeil et cauchemars), les convulsions (crises), les sensations de picotements et les tremblements, le ralentissement du rythme cardiaque, la chute de la tension artérielle, la faiblesse musculaire, la difficulté ou l’incapacité à uriner, la vision trouble. 

 

47. Amphisbène ou Amphisboena vermicularis : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amphisbaenia

 

48. Senecio aureus : http://www.newmoonnursery.com/plant/Senecio-aureus

 

49. Le troisième stade ou stade tertiaire de la syphilis peut se développer de deux à environ 30 ans après l'infection. Elle se caractérise par des lésions inflammatoires nodulaires sur la peau ou dans n'importe quel organe interne. Les symptômes dépendent des organes touchés.

 

50. Salmonella Enteritidis : https://en.wikipedia.org/wiki/Salmonella_enterica

 

51. Les Enterobacteriaceae ou Entérobactéries forment une grande famille, à laquelle appartiennent des agents pathogènes connus, tels que Salmonella et Escherichia coli (ou E. coli). La recherche génétique place ces bactéries parmi les protéobactéries, ordre des entérobactéries. https://fr.wikipedia.org/wiki/Enterobacteriaceae

 

52. De nombreuses protéobactéries sont d'importants fixateurs de l'azote de l'air. Certaines sont des agents pathogènes. Le nom de ‘protéobactérie’ est dérivé du dieu grec Protée, qui pouvait changer de forme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Proteobacteria

Outre les sources citées ci-dessus et les ouvrages classiques (materia medica) parus au cours des deux derniers siècles, j'ai puisé avec reconnaissance dans le livre de Frans Kusse ‘Wat voor type bent u? Herken de homeopathische geneesmiddelen’ (De quel type êtes-vous ? Reconnaître les médicaments homéopathiques’. Deuxième édition 2000. Éditeur Homeovisie bv. Alkmaar, Pays-Bas. ISBN 9071669 556.

Chapitre 5

 

La crise du Coronavirus

 

1. Les filovirus forment une famille de virus dans l'ordre des Mononegavirales. Ce sont les seuls virus à ARN antisens qui affectent significativement les primates. Seul le virus Ebola Reston semble être inoffensif pour l'homme. Les primates, les porcs et les chauves-souris peuvent être infectés. https://fr.wikipedia.org/wiki/Filoviridae

 

2. Les rétrovirus, également appelés retroviridae et virus ssRNA-RT, stockent leur matériel génétique sous forme d'ARN. Lors de l'infection d'une cellule hôte, le code génétique stocké dans l'ARN viral est copié sur l'ADN. https://fr.wikipedia.org/wiki/Retroviridae

 

3. SIDA : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27immunodéficience_acquise

 

4. Orthomyxoviridae : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orthomyxoviridae

 

5. L'hémagglutinine est une protéine de surface qui fait partie des virus de l’influenza (grippe). Il existe 16 sous-types connus d'hémagglutinine. Les trois premiers – H1, H2 et H3 – se retrouvent dans les virus de la grippe qui peuvent infecter les humains. Quant à H5, on ignore encore si ce sous-type peut infecter l'homme, mais certains éléments tendent à le démontrer. https://fr.wikipedia.org/wiki/Hémagglutinine

 

6. La neuraminidase est une protéine de surface (ou enzyme) présente à la surface du virus de la grippe. On connaît neuf sous-types de neuraminidases, dont beaucoup se limitent à diverses espèces de volailles. Les sous-types N1 et N2 sont connus pour être directement liés aux épidémies chez l'homme. Le foyer le plus récent du virus de la grippe aviaire est de sous-type N1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuraminidase

 

7. Malgré son nom, cette maladie ne trouve vraisemblablement pas son origine en Espagne. Le point de départ de cette pandémie est encore incertain en 2020. Plusieurs études mentionnent les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Chine et d'autres pays comme origines possibles. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole

 

8. La grippe asiatique était une pandémie de grippe aviaire signalée pour la première fois fin 1956 à Guizhou, en Chine, et causée par le virus de l'influenza A H2N2. En février 1957, elle atteint la province du Yunnan et en avril Hong Kong et Singapour. En juin, le virus était devenu une pandémie avec des infections en Inde, aux États-Unis et en Europe. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_asiatique

 

9. La grippe de Hong Kong, également connue sous le nom de grippe de Mao, était une pandémie extrême. Elle a éclaté en 1968 à Hong Kong et a fait environ 700.000 victimes. Il est possible qu’elle ait éclaté en Chine continentale avant de se propager à Hong Kong, mais cela n'a pas été confirmé. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_Hong_Kong 

 

10. La grippe aviaire touche les oiseaux (principalement les gallinacés) et provoque des symptômes semblables à ceux de la grippe, avec de l’abrutissement, du larmoiement et le gonflement de la gorge. La crête de l'oiseau se décolore également. Certains oiseaux meurent immédiatement après la première infection. Cette maladie n'a rien à voir avec la peste qui a sévi en Europe au Moyen Âge. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_aviaire

 

11. La grippe mexicaine, officiellement Nouvel Influenza A et initialement appelée aussi grippe porcine, a provoqué une pandémie en 2009. Le virus appartient à une nouvelle souche du virus de la grippe porcine H1N1 et est apparu au Mexique en mars 2009. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_A_(H1N1)_the_2009 

 

12. Le ‘designer virus’ ou virus génétiquement modifié a été altéré ou généré à l'aide de méthodes biotechnologiques et reste capable d'infecter. La modification génétique inclut l'insertion, la suppression, la synthèse artificielle ou l'altération ciblées de bases nucléotidiques dans les génomes viraux. https://en.wikipedia.org/wiki/Genetically_modified_virus

 

13. Les Coronaviridae forment une famille de virus à ARN composés d’une enveloppe et d’un ARN simple brin positif. Le génome de ces virus compte de 26.000 à 32.000 paires de bases. https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronaviridae

 

14. Les civettes (Viverra) sont un genre de petits prédateurs au corps élancé que l'on trouve en Asie du Sud-Est. Bien qu'elles ressemblent à des chats, leur museau est plus long et plus pointu, comme celui d'une loutre ou d'une mangouste. Une civette peut mesurer de 40 à 70 centimètres (sans la queue) et peser de 1 à 5 kg. https://fr.wikipedia.org/wiki/Viverra`

 

15. Le virologue allemand Christian Drosten : https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Drosten

 

16. Georges Santayana (1863-1952) est un écrivain, poète et philosophe hispano-américain. Toute sa vie, il a gardé la nationalité espagnole, mais a écrit toutes ses œuvres en anglais. https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Santayana

 

17. Plus de 1.200 espèces de chauves-souris ont été décrites dans le monde. Du coup, plus d'une espèce de mammifères sur cinq est une chauve-souris. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chiroptera

 

18. ‘A Roof Window’ : un Anversois en quarantaine réalise un documentaire sur la nature depuis sa fenêtre. Teun De Voeght (33 ans) a réalisé un mini-documentaire remarquable depuis une arrière-maison du centre-ville d'Anvers. Il l’a dénommé ‘A Roof Window’ (une fenêtre mansardée). Il a tout filmé depuis cette fenêtre en deux semaines de quarantaine. Laissez-vous divertir pendant huit minutes par ces belles images, la musique de sa compagne et la voix de David Attenborough pour la narration.... ou du moins, il lui ressemble beaucoup ! Superbes aussi, les chauves-souris à la tombée de la nuit ! https://www.youtube.com/watch?v=Irf-RCTqu2s

 

19. L’écrivain américain David Quammen se spécialise dans les sciences, la nature et les voyages. Il est l’auteur de quinze livres. Il a écrit pendant quinze ans une rubrique intitulée ‘Natural Acts’ dans le magazine Outside. Voici une interview liée à son livre ‘Spillover: Animal infections and the Next Human Pandemic’ (2012) : https://thebulletin.org/2020/06/how-it-feels-to-predict-a-pandemic-interview-with-david-quammen-author-of-spillover/.

 

20. Dr Quin – ‘Du Traitement Homœopathique du Choléra, avec notes et appendice, Paris, 1832, dédié à Louis-Philippe’ https://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Hervey_Foster_Quin. Louis Philippe Ier, surnommé le Roi Citoyen, fut le deuxième et dernier souverain à régner sur la France avec le titre de Roi des Français, de 1830 à 1848. Cette période est appelée la Monarchie de Juillet. 

 

21. Le Dr Roth a rédigé un compte rendu du traitement dispensé par 14 médecins homéopathes en Hongrie et à Vienne pendant l'épidémie de choléra de 1835. Les résultats sont si stupéfiants que l'interdiction de la pratique de l'homéopathie en Autriche est levée par Franz Anton de Kolowrat-Liebsteinsky, le premier président constitutionnel d'Autriche. Vous trouverez un excellent aperçu des épidémies de choléra traitées par l'homéopathie sur : https://www.sueyounghistories.com/2009-11-09-a-homeopathic-history-of-cholera/

 

22. Le Dr William Wilde, père d'Oscar Wilde, était un ophtalmologue réputé à Dublin. Il n'était pas adepte de l'homéopathie, ce qui ne l'a pas empêché d'examiner objectivement les faits. Comme vous le lirez plus loin, cette ouverture d’esprit a fait totalement défaut lors de la crise sanitaire de 2020. 

 

23. Le scientifique britannique John Snow (York, 15 mars 1813 – Londres, 16 juin 1858) est le fondateur des sciences actuelles que sont l'épidémiologie et la santé publique. Snow a découvert que l'épidémie de choléra de 1854 à Londres était due à l'eau contaminée provenant de la pompe à eau de Broadstreet. https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Snow

 

24. Dr McCann. Épidémies et homéopathie à travers l'histoire : https://www.hwbna.org/epidemics.html

 

25. En 1832, lorsque les premiers cas très suspects de choléra se sont déclarés, le Dr John Stearns, l'un des principaux médecins de New York à l'époque, les a signalés au maire et l'a imploré de déclarer une épidémie. Le maire a toutefois jugé cette mesure inutile, car il ne considérait pas les cas signalés comme exceptionnels (‘The cholera years. The United States in 1832, 1849 en 1866’, par Charles E. Rosenberg). Une impression de déjà-vu ? Voyez comment la Chine a dissimulé la gravité de l'épidémie à Huan pendant des semaines à la fin de 2019. Les médecins qui exprimaient leur inquiétude ont été réduits au silence. 

 

26. Dr Swartout : ‘Cholera in Detroit. A history’, par Richard Adler. 

 

27. Le Dr Grimmer (1874-1967) est considéré comme l'un des plus grands homéopathes de l'histoire. Il était l'élève direct de James Tyler Kent (voir chapitre 2), l'homme qui a écrit le répertoire. http://www.homeoint.org/seror/biograph/grimmer.htm   

 

28. Dr Gustavo Bracho (étude sur la leptospirose cubaine, résultats et potentiel coût-bénéfice :https://www.youtube.com/watch?v=HsJSPgcmh4s

 

29. Courrier daté du 15 mars 2020 au microbiologiste belge : 

Cher collègue, 

Je vous sais très occupé. Vous devez probablement répondre à des centaines de courriels par jour. J'espère néanmoins que vous prendrez le temps de lire ce qui suit.

Vous et moi sommes devenus médecins avec l'idéal d'aider ceux qui ont besoin de soins de santé. 

Vous êtes devenu un virologue, je suis devenu un médecin généraliste. Cette année marque mes 40 ans de pratique indépendante de la médecine générale.

Outre ce contexte commun, nos chemins divergent.

Je pratique quotidiennement la médecine homéopathique, en plus de la médecine conventionnelle. Mes 40 ans de pratique quotidienne me confèrent une certaine expérience.

Je tiens à vous informer, avec tout le respect dû à la médecine conventionnelle, que la médecine homéopathique dispose de remèdes contre les infections virales.

Je vous contacte parce que je suis contrarié.

Je pourrais étoffer ma proposition avec de multiples arguments et cas. Allons droit au but. En tant que médecin ayant suivi une formation complémentaire en médecine homéopathique, je considère à nouveau chaque patient comme un individu unique présentant des symptômes tout aussi uniques.

Ma proposition est qu'à partir du moment où des personnes sont hospitalisées en raison d’une infection au Covid-19, lorsqu’elles sont donc gravement malades et que le virus s’est déjà frayé un chemin jusqu’aux poumons, il faut contacter un médecin homéopathe. Uniquement avec l'accord du patient, bien entendu. On peut le lui suggérer. Ce médecin peut alors noter les symptômes spécifiques et proposer un médicament homéopathique. Outre les soins à l'hôpital, qui sont évidemment indispensables, ce remède homéopathique pourrait alors être administré de manière très simple, en laissant fondre quelques granules sous la langue. Si vous/votre service/clinique et le patient acceptez cette démarche, ce traitement supplémentaire pourrait avoir lieu en toute discrétion. L'intention est d'offrir aux gens le maximum de soins disponibles à l'heure actuelle (et les soins homéopathiques en font partie), et non de créer une polémique de plus.

Terminons par le début de ce message.Vous et moi sommes devenus médecins par vocation – celle d'aider les gens. Supposons qu'en offrant des soins homéopathiques complémentaires aux patients, nous puissions éviter 2 à 3 décès potentiels sur 10, cela ne vaut-il pas la peine de tenter le coup ?

 

Collégialement vôtre,

 

Léon Scheepers.

KUL 1980

Médecin généraliste avec une formation complémentaire en médecine homéopathique. 

 

30. Courrier daté du 21 mars 2020 : 

Cher collègue, 

Je risque une deuxième tentative.

Je pourrais déballer ici de nombreux arguments justifiant le recours à la médecine homéopathique dans cette pandémie. Je m’abstiendrai. Nous voici face à un monstre polycéphale qui a presque certainement déjà muté.

J'aimerais pouvoir soutenir les personnes qui le souhaitent par le biais de médicaments homéopathiques complémentaires. La médecine conventionnelle ne dispose pour l'instant d'aucun remède contre le SRAS-CoV-2. C'est ce que le monde de la médecine conventionnelle nous répète à l’envi à la télévision.

La médecine homéopathique détient ces médicaments. Depuis deux siècles déjà. Toujours les mêmes, notamment Aconitum napellus, Baptitsia tinctoria, Bryoania alba, Eupatorium perfoliatum, Gelsemium sempervirens, Stannum metallicum, selon les symptômes individuels. Je l’ai déjà écrit : nous pourrions éviter 2 décès sur 10.

J'aimerais au moins obtenir une réponse de votre part. 

Salutations collégiales,

Léon Scheepers

 

31. Courrier daté du 22 mars 2020 : 

Cher collègue, 

Ce message commence à ressembler à du harcèlement, mais combien de temps opterez-vous encore pour la passivité ?

30 nouveaux décès et 238 personnes en soins intensifs.

En tant que scientifique, écoutez au moins ce que nous avons à offrir.

Le week-end serait le moment idéal pour nous rencontrer. Un contact personnel peut faire merveille. Comme vous, je suis un médecin authentique qui n'a d’autre vocation que de guérir le plus de personnes possible. Mes collègues homéopathes et moi ne sommes pas des démons !

Je continue d’espérer.

Collégialement 

Léon Scheepers 

 

32. Courrier daté du 09 mai 2020 : 

Cher collègue, 

Me voici à nouveau. À votre grande contrariété, sans doute. Excusez-moi. Je serai bref.

Ne supprimez pas ce courrier. Et lisez le PS. 

J'ai lu hier dans ‘De Morgen’, qui vous cite, qu'il n'existe actuellement aucun médicament contre le virus SRAS-CoV-2 et que vous espérez qu'on en trouvera un rapidement, comme pour le SIDA.

Soyons clair. Je me félicite de ces recherches et j'espère que vous et vos collègues découvrirez ces médicaments.

Mais que faire dans l’intervalle ?

Qu'en est-il des hospitalisations, qui restent élevées ?

Qu'en est-il des personnes qui se retrouvent aux soins intensifs ?

Et de celles qui meurent ? 

Il serait coupable de ma part de ne pas vous signaler qu'il existe, en fait, des médicaments contre le virus SRAS-CoV2.

Vous pourriez en savoir plus en réfléchissant ‘out of the box’, hors des sentiers battus ou, en d'autres termes, en quittant votre zone de confort.

Je suis toujours disposé à expliquer nos options en termes de traitement. Mes expériences jusqu'à présent avec les patients Covid-19 (PCR positif / PCR négatif mais SARS-CoV2 IgG positif / non testé mais très suspect / non testé mais suspect) sont bien documentées.

Mon entourage me qualifie d'optimiste, et c'est à partir de cet optimisme que je continue d'insister sur le fait que les intérêts du patient doivent primer, et pas seulement ceux de la science. 

Collégialement 

Léon Scheepers.

P.S. 

J'ai moi-même été testé positif aux anticorps du SRAS-CoV2. Je n'ai pourtant développé aucun symptôme. On peut dire que j'ai eu un Covid-19 asymptômatique. J'ai eu 65 ans le 2 août. Je ne prends pas de médicaments. J’ignore si je pourrais être un sujet d'étude intéressant pour vous, mais je suis toujours prêt à contribuer à l'avancement de la science. Pourquoi cette proposition ? Parce que le patient n°1 en Belgique n'a apparemment pas développé d'anticorps, ce qui a été attribué au fait qu'il ne présentait aucun symptôme de Covid-19 (c'est du moins ce que j'ai lu dans De Morgen, hier). Je n'avais pas non plus de symptômes mais bien des anticorps. Si mon sang présente quelque intérêt pour vous, je serais heureux d'en faire don. Et peut-être pourrions-nous faire connaissance.

 

33. Mot d'accompagnement du courrier envoyé au syndicat des médecins généralistes, complété du protocole établi par l'U.H.B. 

Chers collègues, 

Tout d'abord, je tiens à vous remercier de votre engagement pour représenter les médecins généralistes dans cette crise.

Deuxièmement, je réagis à ce que vous avez écrit sur la nécessité d'unir les forces. J’y suis 100% favorable.

Je suis médecin généraliste depuis 40 ans (KUL 1980) et, tout au long de ma carrière, j'ai préconisé de combiner les forces de tout ce que la médecine peut offrir.

Il n'y a qu'une seule médecine : celle qui met en avant l'intérêt du patient, dans le but de soulager et de préférence de guérir sa souffrance, sans trop d'effets secondaires. C'est là que la médecine homéopathique entre en jeu.

Le médicament homéopathique a prouvé son utilité lors de plusieurs épidémies au cours de l'histoire. Aujourd'hui encore, les médecins avec une formation complémentaire en homéopathie constatent chaque jour la valeur ajoutée de cette médecine dans la crise sanitaire.

On dit qu'il n'existe pas de médicaments contre les virus, à l'exception de la chloroquine/azithromycine ou de quelques médicaments expérimentaux. Nous, médecins avec une formation complémentaire en homéopathie, disposons de tout un arsenal de médicaments contre cette pandémie : Aconitum napellus, Arnica montana, Bryonia alba, Gelsemium sempervirens, Stannum et bien d'autres.

Un remède homéopathique mérite d'être mentionné : China officinalis, la version homéopathique de la quinine, le premier remède testé par Hahnemann. Il vient immédiatement après Bryonia, un remède très important dans cette crise. Mes expériences de terrain au cours des deux dernières semaines me permettent de formuler quelques propositions de traitement.

Ces directives sont très faciles à mettre en oeuvre, même sans connaissances en médecine homéopathique. Faites taire un instant les doutes et le scepticisme et agissez dans l’intérêt du patient. Vous pouvez l’aider lorsqu’il est chez lui, en quarantaine. Je vous tends la main, pour que vous la saisissiez.

En attente d'une réponse.

Collégialement

Léon Scheepers

Médecin généraliste avec une formation complémentaire en médecine homéopathique 

 

34. Le Club de Rome est une fondation privée créée en avril 1968 par des scientifiques européens pour mettre en avant leurs préoccupations sur l'avenir du monde. https://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Rome

 

35. Une cytokine est une molécule paracrine qui joue un rôle dans la défense immunitaire et l'activation de certains récepteurs. Il en existe différents types, sécrétés par diverses cellules du corps. Certains types ne sont sécrétés que par les cellules activées lors d'une réponse immunitaire, d'autres sont produits en permanence. La quantité de cytokines varie également : certaines quantités de cytokines sécrétées n'agissent que localement, d'autres dans tout le corps. La plupart des cytokines sont appelées interleukines car on pensait à l'origine qu'elles n'agissaient qu'entre les globules blancs. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cytokine

 

36. Sciensano est une institution publique belge qui a publié quotidiennement les chiffres de l’épidémie au plus fort de la crise. Cette organisation repose sur le principe "One Health" selon lequel la santé des hommes et des animaux et l'écosystème sont inextricablement liés. Sciensano s'efforce de déchiffrer les mécanismes qui régissent l'interaction entre les humains, les animaux et l'environnement afin de prévenir, d'évaluer et de minimiser les menaces pour la santé publique.https://www.sciensano.be/fr/a-propos-de-sciensano

L’URL concernant Typhoid Mary : https://nl.wikipedia.org/wiki/Mary_Mallon

 

37. Le BCG (Bacille Calmette et Guérin) est un vaccin contre la tuberculose. Il utilise des bactéries de la tuberculose vivantes, peu virulentes, qui descendent d’une culture de Mycobacterium bovis.

 

38. Le RadboudUMC (Centre médical universitaire) va collaborer avec l'UMC Utrecht pour déterminer si un vaccin contre la tuberculose (vaccin BCG) administré à des personnes âgées (60 ans et plus) réduit le risque d'infection par le coronavirus, ou s'il réduit la gravité des symptômes en cas d'infection.

 

39. Arrêt de la recherche sur le très prometteur vaccin anticorona d’Astra-Zeneca en raison d'un sujet qui a développé une inflammation de la moelle épinière.

La source anonyme a déclaré au journal américain The New York Times que « le sujet qui participait à l'étude au Royaume-Uni s’est vu diagnostiquer une myélite transverse, une inflammation qui affecte la moelle épinière et qui est souvent causée par des infections virales ». Le flou subsiste quant au moment où ce diagnostic a été posé et à une éventuelle relation de cause à effet avec le vaccin d'AstraZeneca. L’entreprise s'est refusée à tout commentaire et n'a pas confirmé le diagnostic de myélite transverse. « Tout fait l'objet d'une enquête par un comité indépendant et il est trop tôt pour poser un diagnostic précis », a déclaré la société. L'Europe a réservé 300 millions d’exemplaires du vaccin, dont 7,5 millions pour la Belgique.

 

 

Chapitre 6

 

Loi Colla

 

Résumé

1. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) est une institution publique belge fédérale. Elle a pour mission de produire des rapports d'étude qui aideront les mandataires politiques dans leurs décisions. https://kce.fgov.be/fr/publications/covid-19-contributions-du-kce

 

2. Le Conseil d'État belge est un organe consultatif spécial et un collège juridique ‘sui generis’. Il ne relève pas du pouvoir judiciaire mais de l’arsenal juridique. Le Conseil d'État est régi par l'article 160 de la Constitution belge. https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_d%27État_(Belgique)

 

3. La Cour constitutionnelle est une juridiction spéciale en Belgique qui veille au respect de la répartition des compétences entre l'État fédéral, les Communautés et les Régions, d'une part, et au respect des droits constitutionnels, d'autre part. Elle a été créée en 1980 sous le nom de ‘Cour d'arbitrage’ https://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_constitutionnelle_(Belgique)

 

Explications détaillées

 

1. L’exposé des motifs du projet de loi sur les pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/1, p. 1. 

 

2. L'article 2 § 1 de l'arrêté royal n° 78 est suffisamment large pour inclure les pratiques non conventionnelles. La doctrine et la jurisprudence l’ont toujours reconnu. (TER HEERDT, J., ‘De onwettige uitoefening van de alternatieve geneeskunst: een mijnenveld ?’, Tijdschrift voor Gezondheidsrecht, 2000-2001, 16).

 

3. La Liga Medicorum Homeopathica Internationalis (L.M.H.I.) a été fondée en 1925 et représente dans 70 pays des homéopathes ayant bénéficié d’une formation médicale (médecins et dentistes). 

 

4. L'AR n° 78 du 10 novembre 1967 stipule qu'en Belgique, la médecine ne peut être exercée que par « les personnes ayant une formation médicale et qui sont titulaires du diplôme légal de docteur en médecine, en chirurgie et en obstétrique, obtenu conformément à la législation sur l'attribution des grades académiques et le programme des examens universitaires ». 

 

5. Rapport de Mme Dejonghe et de M. Bacquelaine sur le projet de loi relatif aux pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/5, p. 17. 

 

6. Exposé des motifs du projet de loi sur les pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/1, p. 2. 

 

7. Rapport de la Commission relatif au projet de loi sur les pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/5, p. 26). 

 

8. LEMMENS, Chr., ‘Kinesitherapeuten en acupunctuur: een invasieve relatie’, Tijdschrift voor Gezondheidsrecht, 2013, n°7. 

 

9. Exposé des motifs du projet de loi sur les pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/1, p. 3-4) 

 

10. Le Conseil d'État belge est un organe consultatif spécial et un collège juridique ‘sui generis’. Il ne relève pas du pouvoir judiciaire mais de l’arsenal juridique. Le Conseil d'État est régi par l'article 160 de la Constitution belge. https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_d%27État_(Belgique)

 

11. Avis du Conseil d'État, section législation du 24 mars 1998, relatif au projet de loi sur les pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/1, p. 14. 

 

12. Dans la loi Colla, la concertation paritaire a lieu au sein d'une Commission paritaire, un organe consultatif dans lequel les différentes parties concernées sont représentées.

 

13. Rapport complémentaire de la Commission à propos des pratiques non conventionnelles en médecine, pharmacie, kinésithérapie, soins infirmiers et professions paramédicales, Chambre des représentants, Doc. Chambre, 1997-1998, document 1741/10, p. 6. 

 

14. L'Institut national belge d'assurance maladie-invalidité (INAMI) a été créé en 1963. Cette institution publique de sécurité sociale se compose de quatre départements principaux : les soins de santé, les indemnités, l'évaluation et le contrôle médical.https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_national_d%27assurance_maladie_invalidité

15. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) est une institution publique belge fédérale. Elle a pour mission de produire des rapports d'étude qui aideront les mandataires politiques dans leurs décisions. https://en.wikipedia.org/wiki/Belgian_Health_Care_Knowledge_Centre

 

16. L'accréditation constitue une sorte de label de qualité que les médecins obtiennent lorsqu'ils suivent une formation régulière et exercent leur profession selon certaines normes de qualité, notamment dans l'utilisation judicieuse et socialement responsable des ressources mises à leur disposition sur le plan professionnel. 

 

17. Le CEN est une organisation de normalisation fondée en 1961 par les comités nationaux de normalisation de la Communauté économique européenne et de l'Association européenne de libre-échange. Les normes du CEN sont connues sous le nom de normes européennes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Comité_européen_de_normalisation

 

18. La Cour constitutionnelle est une juridiction spéciale en Belgique qui veille au respect de la répartition des compétences entre l'État fédéral, les Communautés et les Régions, d'une part, et au respect des droits constitutionnels, d'autre part. Elle a été créée en 1980 sous le nom de ‘Cour d'arbitrage’. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_constitutionnelle_(Belgique)

 

19. Vous trouverez de plus amples informations sur le site https://en.wikipedia.org/wiki/Complementary_Medicine_Evaluation_Programme.

Chapitre 7

 

Histoire

 

1. Le Dr Pierre Joseph De Moor : http://www.homeoint.org/seror/biograph/moor.htm

 

2. Le Dr G.H. Jahr : http://www.homeoint.org/seror/biograph/jahr.htm

Outre les références citées ci-dessus, j'ai également puisé dans ‘Het beste uit Homeopathisch Bekeken’, une anthologie de la revue du même nom. Compilée par le BNIH (Belgisch-Nederlands Informatiecentrum voor Homeopathie) en 1992. ISBN : 90-801276-1-2.  

 

 

 

Chapitre 8

 

Pourquoi pas une médecine unique ? 

 

1. Peter C. Gøtzsche est un médecin danois, chercheur médical et ancien responsable du Centre nordique Cochrane au Rigshospitalet de Copenhague, au Danemark. Il est cofondateur de la Cochrane Collaboration et a rédigé de nombreuses évaluations pour cette organisation. https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_C._Gøtzsche

 

2. ‘Remèdes mortels et crime organisé’, p. 409. Peter C. Gøtzsche. 
Éditeur : Lemniscaat (Paperback 9789047707349. Première impression : novembre 2015).

 

3. ‘Remèdes mortels et crime organisé’, p. 409. Peter C. Gøtzsche. 
Éditeur : Lemniscaat (Paperback 9789047707349. Première impression : novembre 2015).
Ici, Peter C. Gøtzsche fait lui-même référence à Relman A. ‘A second opinion : rescuing America's health care". New York : Public Affairs ; 2007’.

 

4. Article du Wall Street Journal : 
https://www.wsj.com/articles/SB10001424052970203731004576046073896475588

 

5. ‘De nombreux médecins prescrivent encore inutilement des antibiotiques’ – Étude de Test-Achat, organisation belge de consommateurs (juillet 2009).

Les antibiotiques sont encore trop souvent prescrits sans raison. C'est la conclusion à laquelle arrive l'organisation de consommateurs Test-Achat au terme de son enquête auprès de 103 médecins. Parmi eux, quatre sur dix ont spontanément prescrit des antibiotiques pour des maux de gorge, ‘une pathologie qui ne nécessite pas un tel traitement’.

Dans une enquête similaire réalisée en 2005, ‘seulement’ 32 % des médecins prescrivaient spontanément des antibiotiques. En 2009, ce chiffre atteignait 39 %. Si le patient exprimait des doutes sur la prescription, le nombre de médecins prescripteurs d’antibiotiques frôlait même les 50 %.

« Tout cela coûte cher au patient et à l'INAMI (Institut national d'assurance maladie-invalidité) », déplore Test-Achat. Pour les 48 prescriptions d'antibiotiques délivrées lors de l’enquête, les patients ont déboursé 198 € et la sécurité sociale 751 €. L'organisation appelle à une sensibilisation accrue et permanente face à l'utilisation d’antibiotiques.

L'organisation de consommateurs souligne également que les médecins ont non seulement prescrit des antibiotiques « de manière incorrecte et inutile », mais aussi 184 autres produits. En moyenne, chaque médecin a prescrit 2,3 médicaments. « Habituellement, ils sont inutiles, mais inoffensifs. Dans d'autres cas, ces médicaments ne sont pas recommandés en raison de leurs effets secondaires », précise Test-Achat.

Les enquêteurs ont d'abord été déclarés en bonne santé par un médecin, puis se sont rendus chez d'autres en se plaignant d'un mal de gorge (sans toux ni fièvre). Les praticiens visités ont tous examiné la gorge et posé huit questions en moyenne. Les diagnostics : rien d'anormal, une légère rougeur, une luette légèrement enflammée et une angine.

 

6. Internal Journal of Obesity « Infant antibiotic exposures and early-life body mass » https://www.nature.com/articles/ijo2012132

 

7. Enquête des Mutualités Libres ‘Nos bébés reçoivent-ils trop de médicaments ?’ (23/08/2016).
Quels sont ceux que nos enfants consomment le plus ? Sont-ils toujours indiqués ? Les Mutualités Libres ont enquêté !

Les médicaments font partie de notre quotidien : ils ont permis des avancées thérapeutiques majeures et prolongé l'espérance de vie humaine. Mais nous oublions (ou ignorons) souvent que nos bébés avalent ces produits dès leurs premiers jours de vie ! 3 bébés sur 4 en reçoivent au moins une fois par an. Voilà l'un des résultats les plus surprenants de la première édition du KidOscope, le baromètre de la santé des enfants publié par les Mutualités Libres. Mais il y a plus inquiétant :

  • Un bébé sur deux (47 %) reçoit des antibiotiques au moins une fois par an. En moyenne, il avale 3 boîtes d'antibiotiques par an, en dépit du nombre croissant de campagnes visant à en refréner l'utilisation. Cette tendance inquiétante s’observe également chez les enfants de 3 à 6 ans. Ce n'est qu'après 6 ans que la consommation d’antibiotiques diminue : elle concerne 25 % des enfants de 6 à 18 ans, ce qui reste excessif.

  • Près de 4 bébés sur 10 (38 %) se voient administrer des bronchodilatateurs (aérosols...) pendant 31 jours en moyenne. Le risque de problèmes respiratoires est accru durant la première année de vie. Or, ces médicaments souvent prescrits ne sont pas indiqués dans les formes simples de bronchiolite aiguë du nourrisson. Une infection virale saisonnière est souvent bénigne et ne nécessite généralement que quelques soins du nez.

 

Risques pour la santé après la petite enfance

La résistance aux antibiotiques est un des grands défis sanitaires mondiaux. Et pourtant, le nombre d'enfants qui en consomment en Belgique reste très élevé. La prescription reste trop souvent automatique. Ces médicaments ne sont pas anodins. Et ils ne sont d'aucune utilité face aux infections virales saisonnières. La recherche démontre en outre que l’abus d’antibiotiques ne favorise pas seulement le développement de bactéries résistantes. Chez les nourrissons, ces produits affectent de façon permanente la flore intestinale et augmentent ainsi le risque de maladies chroniques telles l'obésité et l'asthme, plus tard dans la vie. Il faut donc poursuivre et renforcer les efforts pour réduire la consommation de ces médicaments dans notre pays. Les Belges en avalent 3 fois plus que les Néerlandais et 2 fois plus que les Allemands.

Les Mutualités Libres soulignent la nécessité de directives d'utilisation des antibiotiques pour les maladies infantiles courantes. Seule une utilisation limitée devrait être recommandée, en cas de nécessité démontrée. En juin 2016, l’INAMI a publié à l'intention des professionnels de santé un rapport général sur l'utilisation rationnelle de ces médicaments prescrits en ambulatoire. Ce document énumère les situations cliniques dans lesquelles ces produits sont utiles, à quelle dose et à quelle fréquence.

 

8. L'étude ‘Decreasing antibiotic use, the gut microbiota, and asthma incidence in children : evidence from population-based and prospective cohort studies’, référencée par la version en ligne du Journal du Médecin est accessible sur https://www.thelancet.com/journals/lanres/article/PIIS2213-2600(20)30052-7/fulltext

 

9. Isaac Stoner : https://labcentral.org/news-events/blog/biopharma-has-abandoned-antibiotic-development

 

10. Les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) bloquent la recapture de la sérotonine dans les neurones. https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibiteur_sélectif_de_la_recapture_de_la_sérotonine

 

11. La dépression endogène peut être causée par des facteurs génétiques et biologiques.
https://fr.qaz.wiki/wiki/Endogenous_depression

 

12. Les benzodiazépines sont des médicaments psychotropes qui font partie des agonistes du GABA, un médicament qui renforce l'action d’un neurotransmetteur : l’acide gamma-aminobutyrique ou GABA (voir le chapitre 1 où il est question du microbiote). Dans le passé, on les qualifiait souvent de tranquillisants mineurs. En médecine, ils sont prescrits pour leurs propriétés sédatives et anxiolytiques. La relaxation musculaire peut être à la fois un objectif du traitement et un effet secondaire. https://fr.wikipedia.org/wiki/Benzodiazépine

 

13. L’épistémologue Ruben Mersch a étudié la philosophie et la biologie à l'université de Gand. Après ses études, il se retrouve un peu par hasard dans l'industrie pharmaceutique. Il décide ensuite de devenir écrivain et travaille en outre comme chroniqueur au journal De Standaard. Il vend plus de 15.000 exemplaires de son premier livre ‘Oogklepdenken’ (Réfléchir avec des œillères – 2012), ce qui lui vaut de remporter le prix ‘De Zesde Vijs’, que l'organisation SKEPP (voir note 14) décerne à ceux qui contribuent de manière méritoire à la diffusion de connaissances objectives sur les pseudosciences et le paranormal. SKEPP ne remet jamais ce prix à des personnes extérieures au ‘circuit’. Je le signale pour souligner que les commentaires de Ruben Mersch à l’égard de l'industrie pharmaceutique relèvent vraiment de la critique interne. 

 

14. Le ‘Studiekring voor de Kritische Evaluatie van Pseudowetenschap en het Paranormale’ (Cercle d'étude pour l'évaluation critique des pseudosciences et du paranormal) est une association sceptique indépendante en Belgique.  https://fr.wikipedia.org/wiki/SKEPP

 

15. ‘Hoe overleef ik ?’ (Comment survivre ?). Pour s’y retrouver dans une abondance d'informations (p. 272 et p. 273). Peter C. Gøtzsche. Éditeur : Lemniscaat (paperback poche 9789047709398 ; première impression octobre 2018).

 

 

Chapitre 9 : 

 

La presse

 

1. ‘Medicatie uit de kraan? Homeopathie erkend, maar al lang terugbetaald’ (Des médicaments en direct du robinet ? L'homéopathie est reconnue, mais remboursée depuis longtemps) (16 mai 2014). 
Cet article a été rédigé par Frederik Deman et Jan Blykers, étudiants en médecine à la Katholieke Universiteit Leuven, suite à la publication de la loi Colla au Moniteur belge (voir chapitre 6). 

 

« Désormais, seuls les médecins, dentistes, sages-femmes et homéopathes certifiés peuvent prescrire des médicaments homéopathiques. Voilà le résultat de l'arrêté royal que la ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx a réussi à faire approuver. Cette approbation tombe au moment où le Parlement est dissous. Et ce n’est pas un hasard, car le sujet est en discussion depuis des années, mais se heurte à toutes les résistances possibles. Mais pourquoi donc ? Pourquoi cette reconnaissance fait-elle plus de mal que de bien ? »

Depuis 1999, la loi Colla impose un système d'enregistrement pour quatre pratiques non conventionnelles, dont l'homéopathie (aux côtés de l'acupuncture, de l'ostéopathie et de la chiropraxie). Avant la loi, n'importe qui pouvait (littéralement) se qualifier d’homéopathe, quelle que soit sa formation ou son expérience. La reconnaissance devait mettre un frein aux mauvaises pratiques et exiger une formation adéquate de chaque praticien. Une bonne chose, non ? Qui donc pourrait s’y opposer ? Les réactions montrent clairement que cette décision ne fait plaisir à personne – et certainement pas à la communauté universitaire. Or, une plus grande injustice reste miraculeusement incontestée : nos mutualités remboursent l'homéopathie depuis de longues années.

Gagner du terrain grâce au doute

Dans les médias, l'efficacité de l'homéopathie donne parfois lieu à des discussions cocasses, mais dans les cercles universitaires, ce débat est éteint depuis longtemps, après des années de recherche et de preuves irréfutables : l'homéopathie ne fonctionne pas. Pas mieux que le placebo. Cette reconnaissance n'élimine donc pas les charlatans des rangs des guérisseurs bien intentionnés. Elle donne une crédibilité injustifiée à une discipline qui n'a pas le droit d'exister. Les médias insinuent qu'il existe une manière habile de faire de l'homéopathie, alors que la science proclame le contraire depuis des années.

Le ministère de la santé publique attend naturellement de chaque médecin qu'il soit responsable de ses actes et thérapies et qu'il prescrive uniquement ce dont le patient a besoin. L'acceptation des traitements non conventionnels dans le domaine de la santé est ainsi déplacée vers le médecin, le dentiste et la sage-femme. Mais ne soyons pas aveugles : avec cette reconnaissance, l'homéopathie remporte une grande victoire symbolique. Sur le plan académique, elle a perdu la bataille. Elle ne peut donc gagner du terrain qu'en semant le doute. C'est ce qui rend cette reconnaissance si problématique : elle alimente ce processus.

Plus chère que l'eau du robinet

Le principal problème social se trouve en aval : le coût. L'homéopathie ne fonctionne que comme placebo, c’est à dire si vous y croyez. En plus d'un nom coûteux, il faut un prix au moins conforme au marché. Un remède homéopathique contient autant de produit actif que n'importe quel verre d'eau qui coule (presque) gratuitement du robinet, mais si le flacon coûte 70 euros, il est plus facile de croire que le remède fonctionne. Je connais peu d'autres moyens légaux de gagner de l'argent aussi rapidement. La médecine est d’ailleurs l'exemple type d'un secteur où la demande est insensible au coût : quel que soit le prix, vous le paierez, pour votre santé.

Nous payons tous

Que l'homéopathie soit remboursée par toutes les mutualités belges, parfois jusqu'à 75%, défie l’imagination. Les consultations et les traitements non conventionnels coûtent des dizaines de millions à notre système de soins de santé. On peut défendre la liberté de choix thérapeutique, mais utiliser les ressources sociales pour vendre des placebos artificiellement coûteux, c'est excessif. En ce qui concerne les médicaments ordinaires, les remboursements sont tellement stricts qu’ils se limitent au prix du médicament générique. Un générique a tous les ingrédients actifs et toutes les caractéristiques du produit de marque. Eh bien, s’il fallait appliquer la même logique aux remèdes homéopathiques – et un remède homéopathique est parfaitement interchangeable avec un verre d'eau tout comme un Dafalgan est interchangeable avec son équivalent générique – alors on pourrait tout au plus rembourser le prix de l'eau du robinet (moins d'un demi centime d'euro par litre !). Le système de soins de santé croule déjà sous les nombreuses mesures d’économie et la prochaine législature ira probablement puiser de nouveau dans notre système de soins de santé. Les premières économies sont donc faciles à réaliser.

Le remboursement ne se contente pas de soutenir financièrement ces traitements : il leur confère également une belle crédibilité. Quel patient remettra en cause la décision des mutualités ? Quel médecin refusera au patient un produit remboursé ? Nous détenons la vérité et notre formation repose sur la ‘médecine de la preuve’. Or, dans la pratique quotidienne, la science est bafouée et décrédibilisée par des décisions politiques telles que celle-ci.

Par conséquent, chers décideurs politiques, chères mutualités : appuyez-vous sur la science plutôt que de l’entraver. N'encouragez pas le charlatanisme par une reconnaissance qu'il ne mérite pas. Et surtout, limitez les remboursements à ce qui guérit objectivement les gens. La reconnaissance de l’homéopathie est un affront à la science biomédicale. Et le remboursement a un impact désastreux sur notre système de soins de santé. Veillez à ce que le débat aborde également ces aspects ».

 

Un article qui en dit long !

Il ne faudra pas compter sur ces deux gaillards pour défendre la médecine homéopathique ! 
À propos du remboursement qui aurait un ‘impact désastreux sur les soins de santé’, je précise que de nombreuses analyses coûts-bénéfices ont démontré dans le monde entier l'impact positif des traitements homéopathiques sur le budget de l'assurance maladie. Les sceptiques n’acceptent pas qu'en Belgique, l’INAMI rembourse aussi la consultation d'un médecin qui a suivi une formation complémentaire en médecine homéopathique, comme pour tout autre médecin. Ils estiment qu’un médecin peut opter pour un traitement homéopathique (bien qu'ils préféreraient l’interdire complètement), mais uniquement en dehors de la médecine, comme dans plusieurs autres pays (voir la fin du chapitre 6). En Belgique, certaines mutualités remboursent partiellement les médicaments homéopathiques, éventuellement via une assurance complémentaire. 

 

2. La constante d'Avogrado est le taux de dilution en dessous duquel aucune molécule/matière n’est plus détectable. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_d%27Avogadro

 

3. Je vous renvoie au site web de notre association professionnelle : http://www.homeopathie-unio.be/research/37/67/DynHom-project

 

4. Une méta-analyse est une étude qui rassemble les résultats d'études antérieures pour affiner les conclusions sur un phénomène ou une théorie particulière. https://fr.wikipedia.org/wiki/Méta-analyse

 

5. Cochrane est un réseau international de professionnels des soins de santé ou de la recherche médicale. Il a pour objectif de mettre à disposition l'immense quantité de résultats de la recherche médicale pour faciliter décisions éclairées en matière de santé. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cochrane_(organisation)

 

6. Dirk Van Duppen : https://en.wikipedia.org/wiki/Dirk_Van_Duppen 

 

7. Inhibiteurs du TNF-alpha : https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibiteur_du_TNF

 

8. NOAC

Les NOAC sont disponibles depuis 2008 en tant qu’alternatives aux antagonistes de la vitamine K (coumarines). Les NOAC ont pour avantage de pouvoir s’administrer en doses standard et de ne pas nécessiter de contrôles de la coagulation. Leur coût plus élevé peut être un inconvénient, mais certaines études internationales affirment que ce coût reste inférieur à celui des coumarines par la suppression des contrôles réguliers. 

 

9. Le ‘Partij van de Arbeid van België’ (Parti du Travail de Belgique) s’appuie sur le marxisme et œuvre pour une société socialiste. En 2019, il comptait plus de 16.000 membres à l'échelle nationale, contre 1.400 en 1991. Peter Mertens en est le président depuis 2008. https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_du_travail_de_Belgique

 

10. Galapagos est une société de biotechnologie axée sur le développement de nouveaux médicaments innovants. https://www.glpg.com

 

11. ‘Remèdes mortels et crime organisé’, p. 84. Peter C. Gøtzsche. 
Éditeur : Lemniscaat (Paperback 9789047707349. Première impression : novembre 2015).

 

12. Test-Achat et le traitement abordable du COVID-19.
https://www.test-achats.be/sante/maladies-et-medicaments/medicaments/news/medicaments-pour-coronavirus

 

13. Le European Academies Science Advisory Council (EASAC) se compose des académies nationales des sciences des États membres de l'UE. L'EASAC assure la coopération entre ces académies afin de conseiller les décideurs européens de manière scientifique. https://fr.wikipedia.org/wiki/EASAC

 

14. ‘Remèdes mortels et crime organisé’, p. 401. Peter C. Gøtzsche. 
Éditeur : Lemniscaat (Paperback 9789047707349. Première impression : novembre 2015).

 

15. Étude EPI3 :
 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24646513/ et https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29558779/

 

16. Rosanne Yente Hertzberger, auteur de ‘Het grote niets. Waarom we te veel vertrouwen hebben in de wetenschap’ (Le grand Rien. Pourquoi nous avons trop confiance en la science).

 

17. Détails disponibles sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/NGTS-1#La_planète

 

 

Chapitre 10 :

 

Patients

 

1. Parmi d’autres études qui analysent le coût-bénéfice de la médecine homéopathique, je me réfère à : ‘An observational study of patients receiving homeopathic treatment’ (Une étude observationnelle de patients sous traitement homéopathique), M. Van Wassenhoven (Unio Homeopathica Belgica) et G. Ives (Priority Research Ltd. Sheffield Science Park, Sheffield, UK). Homeopathy (2004) 93, 3-11. 2003 The Faculty of Homeopathy. 

La Suisse a mené une étude sur le rapport coût-bénéfice de la médecine homéopathique au niveau national (voir chapitre 6).

 

2. Depuis plus de 100 ans, le ‘Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu’ (Institut national pour la santé publique et l'environnement – RIVM) s'engage pour la santé de la population et le cadre de vie. Il joue un rôle essentiel dans la lutte contre les maladies infectieuses et intervient dans les programmes nationaux de prévention et de dépistage. 

Avant de traiter la présence de médicaments dans les rivières, il faut savoir d'où proviennent ces substances. Les flux en provenance des Pays-Bas et d'autres pays varient selon les médicaments et le fleuve. On constate également des différences de consommation entre les Pays-Bas et les autres pays. Le métoprolol, un hypotenseur, est par exemple nettement plus utilisé aux Pays-Bas que dans les pays limitrophes. https://www.rivm.nl/en

 

Postface : 

 

1. ‘Topdokters’ est une émission de télévision flamande diffusée sur la chaîne VIER. Chaque saison compte de huit à neuf épisodes et suit huit à dix médecins. Cette série signée Hazel Pleysier, Annick Bongers et Charlotte Lerouge est produite par Woestijnvis. Elle est également diffusée aux Pays-Bas depuis 2019.

 

Remerciements :

 

1. Je fais référence au superbe podcast ‘Het uur blauw’ (L’heure bleue) de Johan Terryn. Il a perdu son père en plein confinement Corona et a dû lui dire adieu, masqué, à distance et en présence de très peu de proches. Il a donc traversé les mêmes souffrances que ses invités. Pour mettre des mots sur ces deuils, Johan Terryn leur propose de marcher pendant l'heure bleue, celle qui précède l'aube. Le temps de raconter leur histoire et de s’apaiser. 

Credit Commons: 

p. 89 Asarum europaeum

https://www.yarinde.nl/mansoor-asarum-europaeum/

 

p. 91 Caulophyllum thalictroides

Brett Whaley https://www.flickr.com/photos/brettwhaley/26942189505/in/photolist-wU6L52-QMypMJ-H3MLhH-UKFpfF-UKGssk-dixYp4-wB5XYp-UKFpT4-F11QWt-PM4v1B-QPYjzi-216dQg2-TujnKf-e9Deuf-Tujne5-TC67tn-FSX29N-edbkJu-27jUiQC-dhuZcs-edbkPJ-dhv1Pw-GjUfro-dhv1fX-fMuH7a-fMuHjV-dhuZPS-dhuZMK-egThRf-nfvP58-GBuYCD-dhv1rv-eeFLuU-JNWmL-GjUfN5-eeFLiG-JNVDW-JNWau-dhv1F8-dhuZzk-JP7ox-2j38sRP-JP6K4-JP7jX-egThWu-s3Mbs1-FBHgTH-TJm9Sk-TJm9uX-AcQg9j

 

p. 93 Cina maritima

Olivier Pichard

https://sr.m.wikipedia.org/sr-el/Датотека:Artemisia_maritima_baie-authie_80_15072007_1.jpg

 

p. 96 Koper

Alchemist-hp (http://www.pse-mendelejew.de)

 

p. 102 Solanum dulcamara

Svdmolen

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Solanum_dulcamara-01_(xndr).jpg

 

p.105 Lycopodium clavatum

Calle Eklund

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mattlummer_Lycopodium_clavatum.jpg

Krzysztof Ziarnek

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lycopodium_clavatum_kz03.jpg

 

p. 112

Antimoon

Jurii http://jumk.de/images-of-elements/antimony.php

Zwavel

https://www.wikiwand.com/he/גופרית

Antimoon-sulfide

Robert M. Lavinsky http://www.irocks.com/db_pics/new2010/tmu27a.jpg

 

p. 117

Hyoscyamus niger

Robert Mertl https://www.flickr.com/photos/142541128@N05/42986427461/in/photolist-2kagpne-2fdxao1-vhJYFo-58RR3S-a2awqQ-6nNzvL-ZuHoNF-2ji8u4E-Z6UCr7-ZuHDTk-CozLJG-Z6UvQ1-2kuuQHK-24cr4ko-2jibm8r-2jibmAF-2kdYdsT-c71nEm-2ji8qWC-2ji8pQe-2jibk5Q-2jicBYy-6Fynns-2jiboyd-HoicB3-9FKf7w-6QMCD9-cp6y6y-cp6x6G-rgUwnX-wbXSHZ-w9DDNj-veWPrQ-cp6B27-6uEsjr-veWR7y-w9DH8q-f18dTz-wbjgRL-2k8ov8F-eJtVkj-xBGDPf-NbYZZZ-f18cWr-xnpLGy-xnvYDi-f1nxSY-xnpKsj-28uyFg4-xE2aQi

 

p. 122

Calcium

de:Benutzer:Tomihahndorf

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Calcium_1.jpg

 

p. 127

Corallium rubrum

Yoruno https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Corallium_rubrum_(Portofino,_Colombara).jpg

 

p. 135

Datura stramonium

Béranger SENLIS https://hr.m.wikipedia.org/wiki/Datoteka:Datura_stramonium_-_Fleur_et_feuilles_-_Vue_plongeante.JPG

 

p. 141

Ipecacuanha

Sony Mavica

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cephaelis_acuminata3.jpg

 

p. 143

Anacardium orientale

João Medeiros https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cephaelis_acuminata3.jpg

 

p. 145

Silicium

https://twitter.com/bitkorbil/status/1080432393650098176

 

p. 148

Lycopus virginicus

H. Zell https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lycopus_virginicus_002.JPG

 

p. 150

Lachesis mutus

Pavel Dodonov https://www.flickr.com/photos/pdodonov/31153711485/in/photolist-PsWV3D-8cfJbj-NUqVx3-yyKUt-bELMqE-vVrVFT-CFmZ-DPNj8q-yyzzA-DrJzoH-54YjyX-c1ndbE-yyzuE-2giKXJb-hqh2DF-bVsA9U-9NHHyZ-92PgRg-Dy7oP7-uYzmUx-DGE9Ti-2cMLoax-F41uzD-oBXGpu-D3uNwY-hvb2Xa-aYB4V-2juVTmr-UrE77P-vUPWBu-WE4woq-2jxRXgg-7oGjER-9R2rmg-2juXjbf-wiGJb6-2dNfXGt-Q354gc-9NHHjR-2jxN3dQ-2jxRXx3-PsWUFr-VrqDQb-2G35Lt-Ndm1y9-vVrZdc-6bqQpn-Q3558H-8y487p-PvkNQ9

 

p. 152

Veratrum album

Kabacchi https://www.flickr.com/photos/kabacchi/5594570698/in/photolist-9wnCXu-eW86Ht-cpMtAs-CZfsYs-26YhbTW-cpMx7E-c8UxUY-duEnfS-cpMw9u-cpMyRU-cXgAQQ-LsZRKA-gNME8-2juH29s-8xuRXi-Lw1bbz-8xuSma-d7z5zo-d7z3Uf-wpLQ3r-fywhWC-aGab3T-ca791S-HRwpDY-2juH1YT-oKDZB6-2dYq7oQ-LUzRjU-29Wk2gQ-6JHYud-28c8fE3-kiSFp-6FBZDv-gqzw9S-fuLA4v-29Wk2io-2iB32DP-Dfiyb-5TFHmu-WofdNA-MK1ndZ-7AfUEi-ef2not-28TcaGQ-6LgKW3-K9Srj7-4XgRk8-egVSeK-fhmfxT-TX6shL

 

p. 155

Ambergris

Wmpearl https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ambergris,_Skagway_Museum.JPG

 

p. 158

Atropa belladonna

Natural England https://www.flickr.com/photos/naturalengland/6161558939/in/photolist-RHW1uA-RHVWAU-cymW6A-SP8cRv-SLELEJ-rUHTE-6PvmAz-MByENN-6E1UWX-8HvYZk-PPD9TQ-d8sUT7-KRxe9t-UHqQdt-tBpUqc-KnSxQi-rgP1he-UmU89A-bkXJsU-UqAFzP-T9e7N1-Tc1A5H-T9bpqq-Tc2pb6-Tc2hax-UqAgZ2-Uqyv78-Tc1Rgp-Tc22pF-TbZyMV-WepP5-T9bhVm-T9bvJh-yasPK1-aotANP-ck2gxb-k7s1h-bocBm7-9FiDeE-2945zyQ-5QRwHd-a8Mda2-t7f7jJ-MTBDvC-KfXUM6-9Ycj8p-t7ndJ2-2hpbiTD-MTBDdU-V3Fk4H

 

p. 163

Arnica montana

Ralf Wimmer https://www.flickr.com/photos/ralf_wimmer/27254085264/in/photolist-Hwmj2N-2jidsxP-26YHy66-cTBvvf-2kkhqbX-WcxcUr-2jbwptt-2gNYkWJ-VBhEi7-29kfbKE-2jmuyG1-d6u8um-dR5meK-6xvBXq-uCxx7k-54PBKj-T6qHpD-6QqXRS-ofFnCc-2hN5T44-6vtj1E-J2FU9r-8hdfqR-2jsYaD9-f2Kg6H-2gjM4Tx-VcU9ME-5oFkiQ-4ibV8A-Vz3jGW-TPy65B-2g6mJZw-6z6h6D-2gFPwdE-2hPhnSy-HEAGb6-6F5iW3-p6Mpks-2j91eMr-2j91e9H-8e3TfQ-29bLmQ2-2gaKzct-eTjYkU-2bzMEQz-41g4XT-5Np6mW-YEYhMp-pFH7BV-5oFkHC

 

p. 165

Tarentula hispanica

https://unsplash.com/photos/zxxoYomAD_g

 

p. 168

Phytolacca

Sandy/Chuck Harris https://www.flickr.com/photos/27784972@N07/3085966220/in/photolist-5GGof9-W2DmdD-28aEKMa-YvEcF7-28bK5Fi-vEaTwb-YREqX9-YvEaJS-ZqhJ9E-YREugJ-MfL31n-VLV5Rm-X5tL23-MuVrz1-ZoRxXC-MCjgco-KTKkB9-M1cDHr-vo9tU5-MEZhke-282Qb3f-Z4q1ZE-Lk3xAa-X7TkEr-M1cEYT-KkDEn2-VY7gV1-MmncbA-MEZiAR-MCjn6C-YkqEUD-JsgA9r-282QcjJ-YkqF3p-XJnDRY-KkDFPk-2aE4UfB-MuVkWY-LekJmG-29CEoDZ-LQXzWk-MuVny5-MfL2n8-ZoRyiN-LQTDeG-MCjpb9-2kA3EyN-NRoCPF-viF1HA-gcs3qE

 

p. 174

amphisbaena

Carlos Henrique https://www.flickr.com/photos/brdigiscoping/17827862925/in/photolist-taoswZ-a3i8Sb-oyZohH-nEAmNZ-x5JHd6-WpxBJP-eZGey2-Lt6D76-UQuEn7-DJz2Hc-gjasJv-2iPNuC8-HHfEJ1-66tZbB-7iyWGs-AKEp11-Lmbo8M-jtMkvv-2iXrzZQ-7jibnP-pdZWZi-29KUEXy-2ca4eNz-Q93V4Y-2gobY81-MkzrCD-2kxypfd-21fZ5uf-7egxLm-7m39io-7hTV4B-YX6NH2-7egxG7-2i2CC7Q-FemxCs-29kGQQh-JwGnca-FELesM-28VSdni-26C2KxS-7Cmtcw-5Dna7i-x9b5r9-oe3D9s-ML7Frk-GKNWve-2j3nPNA-2jczvMM-FJ4J3k-e6U9AX

 

p. 176

Senecio aureus

kirybabe https://www.flickr.com/photos/kiry/2528450635/in/photolist-DkKUm-9C2Evd-buFidA-4RqY88-4RqYht-4fAmLb-egBXeh-6nfJUH-7WUi5W-nxj5sC-nPvsHx-G7SwXf

 

p. 196

Schubdieren

https://unsplash.com/photos/mtTpAM2uaRM

 

p. 211

Baptisia tinctoria

Charles Wohlers https://www.flickr.com/photos/cwohlers/3746263705/in/photolist-eFMTdC-eF5V2R-eF6DxB-84tPKQ-un8LeE-eFKQnc-eFL5Ez-eF5SbK-eF64aH-eFbiKb-Xmvgi9-eFL8Et-AbJq2M-roWuVu-eF5XEp-eFbWQ7-eF5LCX-eFc7TN-eFbUq3-o6kjFJ-skWMwB-2jaWMU7-2jaSQ9B-tQbQt1-2jaWN19-2jaSQ22-t2F1Dj-25NsMcQ-tQbv9E-272vpms-25NsMFf-272voWu-phtfQN-tG6n5h-ty4Jw8-272vpBh-tJrfjy-3gmYN-6H3zFx-u2axgv

 

p. 212

Daphne mezereum

Vilma Bharatan https://www.flickr.com/photos/16454146@N06/2384110832/in/photolist-4CFc6b-G2WhFM-84ec54-7LU1Xa-7LXZbU-m7EDwg-PpPi4j-7N2Wzc-eaRhpT-2dQYk4r-2aVwDqD-QKpFCY-k6Zag4-G8NQw-G9bWxa-G9bXcg-7N6JSv-7N9WxJ-SYvugq-27JPJ7h-oGddBR-2auzzhT-GU5tz7-EwdcdX-25PhPGq-rmmCVv-GtzzZG-myyYs7-myx8Bp-myx57i-rEF8xp-mmy8z9-efWYov-2dyi3KD-6fDZTj-4x9Dbe-25Tay8P-MB1JBh-MhUEB-7CeBhF-n3Xm3Q-n3VPz6-nhT9Kh-9BGQiT-bTsCXT-9FwkgK-HtMRa-FsB8QH-nBZ8zR-FyX6KP

 

p. 216

Gelsemium sempervirens

Brian Henderson https://www.flickr.com/photos/stinkenroboter/49392280232/in/photolist-5u5xEq-SSypdj-zhgKC-dEfSSA-ybVPi-5u5xLE-cXvKRG-7RnYwu-cXw225-bzYV8t-bzYSXH-FCh131-RqXJdq-TdHgDW-bzZ1x2-bzYW8t-cXvLro-bzYU6r-cXvL9W-99G3BM-2foKYN7-4LjcBe-dU37CZ-5u5xHG-Tg7aFz-boBAjN-Sb3kLU-7RGfBy-bpj9ZZ-9cdM5r-bpjaUp-2e5xraF-2e5xpvP-v1zqfq-Rxz3ZB-dU8JpU-24RSVY2-m4RXF6-21Ktw2H-Tjqso9-dLq52U-22yV9CA-bpjcF2-SNr55C-bpjbYr-2ifCm7u-4Pbga9-2ftr92V-vi9WWZ-umjdG6

 

p. 217

Cinnamomum camphora

sclereid0309 https://www.flickr.com/photos/sclereid/8267824183/in/photolist-dAAL5P-24EAUr4-CPn8mk-EcdNsS-dAAKAc-r8gwpe-Egqqxb-bYb7R9-DMqEzw-HNMrXQ-DxT8Lr-DEaZaf-CPn8Hx-DnPY8F-7LV9jV-7LWG27-7PdwsG-7Pdu6j-7P9zxv-7P9ygZ-7Pds4U-f4nnSc-b8f4qB-P7JK4n-2bKpun5-9tpmAm-7LWGXY-7LSLCe-7LVa4k-7LWHK3-7LZ9yY-7LVaJT-5duyt9-qokJJk-2hkxy5K-dZhyk-4rDCET-8HK9Z8-8GSWKo-dAGfih-droufj-2eX6fqg-8YFdZH-a8BYSw-BBnMj8-CrtfJZ-24fW6bK-7bgfX-PH1g2r-Nsoaxd

 

Apocynum cannabinum

Patrick Alexander https://www.flickr.com/photos/aspidoscelis/4706412651/in/photolist-8aTAvH-2kba3Pw-2jaNsAd-25fSemx-edD66B-9WxLVm-h384m1-6yA57D-2oivsN-7Ef9n4-2jqqRW6-2fMSi5h-eHzVmN-8TsmSo-R1pBCv-eZ1F6U-8ynsDx-72YLvD-6Ty9QF-YEg2AF-crJ56J-6DJ4dY-gp2zQb-6w812K-dC9dsv-chRXhw-6TCbfC-8b1r6J-cfdexq-frF7Ht-fkBCbv-cfdg6S-frVxT7-PCF4r4-frZGaE-7QRU22-nW1gMc-m5U5WE-frVn3y-NnnNtD-53GVs5-53CG2p-eDddor-ibhAE-2ji6XPT-26na6Jc-PpWHPb-f55jd4-8cJgox-iTEaB

 

p. 219

Nux vomica

VanLap Hoàng https://www.flickr.com/photos/vanlaphoang1945/9310051374/in/photolist-a4odNB-RZbMQp-a4r57o-a4r5dQ-a4odMg-a4odug-2ja8vaQ-2ja8uXW-bNjLfB-bNjMbx-a4odCX-a4odKM-a4r595-a4odxt-7m1arZ-6XLK4J-Ue4ceK-TbZ2gZ-Ue3zNK-Ubxk5C-Ue4jai-UbvU6m-T9b1Fs-Tc2UFZ-UbuY9o-Ue2Nxz-UmU89A-bzpWio-UqAFzP-T9e7N1-Tc1A5H-bNjB1p-ZGHDaW-bzq8Qf-T9bpqq-Tc2pb6-Tc2hax-UqAgZ2-Uqyv78-qpM48a-qG8fAE-Tc1Rgp-bNjAPg-Tc22pF-fbGrV9-TbZyMV-6CwcPi-y3JnU-T9bhVm-T9bvJh